Interpol signale une augmentation des pratiques illégales impliquant des déchets plastiques

by Rob Buurman | 10 septembre 2020

Depuis que la Chine a interdit les importations de déchets plastiques en provenance d’autres pays en 2018, on constate une « augmentation alarmante » des expéditions illégales de déchets qui, camouflées par de multiples pays de transit, finissent malgré tout par se diriger vers l’Asie du Sud-Est. C’est ce qu’écrit Interpol dans son analyse stratégique des tendances criminelles émergentes sur le marché mondial des déchets plastiques depuis janvier 2018.

Près de la moitié des déchets plastiques mondiaux ont terminé en Chine en 2018. L’Europe exportait auparavant 2,9 milliards de tonnes de déchets plastiques vers la Chine. En 2018, la Chine a interdit l’importation de déchets plastiques. Mais les exportations de l’Ouest se sont déplacées vers d’autres pays asiatiques tels que l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie et le Vietnam. Interpol signale une augmentation du nombre de documents falsifiés pour échapper aux réglementations et aux droits d’importation.

Interpol a également constaté une augmentation de l’incinération et du déversement illégaux de déchets en Asie et en Europe. Les montagnes de déchets sont brûlées pour être détruites facilement, mais cela entraîne une grave pollution de l’environnement. À la suite d’un certain nombre d’incendies suspects dans des entreprises de recyclage néerlandaises, les assureurs néerlandais ont adapté leurs polices d’assurance. Ils ne couvrent plus les incendies dans les entrepôts à ciel ouvert. Le gouvernement néerlandais a noté que le nombre d’incendies a fortement diminué entre janvier et mars 2020, ce qui renforce le soupçon d’intention malveillante dans un certain nombre de cas, écrit Interpol dans son rapport aux pages 36-37.

 

Opportunités de réforme de la politique des déchets

Les gouvernements européens devraient faire de cette crise des déchets une occasion de réformer la politique des déchets afin qu’elle contribue davantage à un environnement de vie sain, a écrit Recycling Netwerk en 2018.

La meilleure méthode consiste encore à s’attaquer au problème à la source : faire moins d’emballages, en passant des produits jetables aux produits réutilisables. En outre, la politique devrait se concentrer davantage sur un recyclage de haute qualité par le biais de flux séparés qui sont beaucoup plus recyclables. La conception de l’emballage et la limitation du nombre d’additifs et de plastiques sont importantes à cet égard. L’exigence selon laquelle les plastiques doivent être constitués en grande partie de plastiques recyclés contribue à stimuler la demande de produits recyclés.

Il est plus intéressant pour l’environnement que les déchets soient traités avec une grande qualité en Europe, plutôt qu’exportés vers des pays où les systèmes de traitement des déchets sont moins performants. Il est donc essentiel que les décideurs politiques encouragent la transformation au sein de l’Europe.

 

La Belgique et les Pays-Bas sont d’importants exportateurs de déchets plastiques.

D’ailleurs, la Belgique et les Pays-Bas sont en tête du classement mondial des exportations de déchets plastiques. Les deux pays représentent chacun 4 % du commerce mondial des déchets plastiques. Ils exportent ainsi plus de déchets que des pays comme la France, l’Espagne, le Canada ou le Mexique (Université de Harvard,The Atlas of Economic Complexity), ce qui s’explique par la localisation opportune des ports de Rotterdam et d’Anvers.

Le passage des exportations vers l’Asie à la transformation au sein de l’Europe a commencé depuis 2018 (voir graphiques). Les responsables politiques européens peuvent transformer la crise en opportunité en stimulant davantage la transformation européenne.

 

Chiffre : La Belgique représente 4,91 % des exportations mondiales (!) de déchets plastiques, et les Pays-Bas 4,40 % Chiffres 2018 de l’Atlas sur la Complexité Économique de Harvard.

Export plastic waste credits: Comtrade

Crédits pour l’exportation de déchets plastiques : Comtrade

Médias associés :

The Times, The waste drain pipe is clogged, 3 décembre 2017

Al Jazeera, Global waste industry rocked by China import ban, 24 septembre 2018

Humo, Des conteneurs remplis de déchets plastiques illégaux quittent le port d’Anvers, 9 février 2021

De Tijd, Le port d’Anvers, plaque tournante des déchets plastiques européens, 9 février 2021

Balises associées

Plus d‘articles sur ce sujet