Le gouvernement écossais introduit une consigne sur les canettes et les bouteilles. La première ministre Nicola Sturgeon (Scottish National Party) a annoncé sa décision ce mardi après-midi au Parlement écossais.

« La région écossaise rejoint ainsi les leaders de l’économie circulaire que sont l’Allemagne et la Norvège. La Flandre ne doit pas laisser passer ce train », a répondu Rob Buurman de Recycling Netwerk, une coalition d’organisations environnementales néerlandaises et flamandes.

40 % des déchets sauvages en Flandre sont constitués de bouteilles et de canettes. Le contribuable flamand paie chaque année davantage pour nettoyer ces déchets, soit déjà 102 millions d’euros par an. L’introduction de la consigne décimerait cette situation.

Le gouvernement de Geert Bourgeois (N-VA) a promis de décider en 2018 s’il fallait également introduire la consigne. « Deux Flamands sur trois soutiennent la consigne. Après tout, sans consigne, la Flandre ne parviendra jamais à se débarrasser des déchets sauvages », a déclaré M. Buurman. L’étude commandée par le gouvernement néerlandais a prouvé jeudi dernier que les consignes réduisent jusqu’à 90 % le nombre de canettes et de bouteilles en plastique dans les déchets sauvages.

« La Première ministre écossaise entame aujourd’hui son année parlementaire avec une réforme ambitieuse de sa région vers une économie circulaire. L’Écosse est considérée comme un modèle par le premier ministre de la N-VA. Il a convenu avec Mme Sturgeon de travailler plus étroitement sur l’innovation.  Nous demandons donc que, dans sa déclaration de septembre, le premier ministre Geert Bourgeois opte aussi résolument pour l’économie circulaire et introduise des consignes en Flandre », conclut Recycling Netwerk.

Rob Buurman
Directeur de Recycling Netwerk
+31 6 16 40 10 40
rob.buurman@recyclingnetwerk.org

Tom Zoete
Communications
+32 497 04 27 96
tom.zoete@recyclingnetwerk.org