L’introduction d’une consigne est la seule conclusion possible du rapport du Rijkswaterstaat

by Rob Buurman | 16 avril 2020

C’est ce qui ressort du rapport de la direction générale des travaux publics et de la gestion de l’eau (Rijkswaterstaat) que la secrétaire d’État aux infrastructures et à la gestion de l’eau, Stientje van Veldhoven, a présenté à la Chambre des représentants mercredi soir. Les entreprises concernées n’ont pas réussi à réduire les bouteilles en plastique et les canettes parmi les déchets sauvages. Du fait de ces résultats, il y aura une consigne sur les bouteilles en plastique. Nous demandons à la Chambre basse et au gouvernement d’inclure également les canettes dans le dispositif.

Bouteilles en plastique

Il s’agit de la quatrième série de mesures dans le cadre de la surveillance de la présence de bouteilles en plastique parmi les déchets sauvages. Les périodes de mesure encadrent la trajectoire de l’introduction de la consigne. La secrétaire d’État chargée des infrastructures et de la gestion des l’eau, Stientje van Veldhoven, a exposé cette trajectoire le 10 mars 2018 dans une lettre parlementaire. Les entreprises concernées qui résistaient encore se sont vu accorder une toute dernière chance de deux ans pour réduire radicalement la pollution par les bouteilles en plastique d’au moins 70 %, et en recyclant 90 % des bouteilles.

Le rapport publié mercredi montre clairement que les entreprises concernées n’ont pas réussi à atteindre la réduction demandée des bouteilles en plastique dans les poubelles sans consigne. Au contraire, il y a même une augmentation. « Pour l’ensemble de l’année 2019, la moyenne s’est élevée à 798 petites bouteilles par temps de mesure, soit une augmentation de 7 % par rapport à la moyenne des années 2016/2017 », écrit Rijkswaterstaat dans son Suivi des petites bouteilles en plastique dans les déchets sauvages – Résultats du second semestre 2019 (PDF).

Dans la lettre parlementaire du 27 septembre 2019, la secrétaire d’État a déclaré qu’elle avait  » avancé le moment de prise de décision sur l’introduction de la consigne au printemps 2020 au plus tard ». Sur la base des chiffres des mesures des déchets sauvages alors disponibles et du rapport sur l’objectif de recyclage de 90 %, je prendrai une décision. (…) Les mesures [du nombre de bouteilles dans les déchets sauvages] au cours du second semestre 2019 seront déterminantes à cet égard. Retarder l’introduction n’est pas une option pour moi ».

L’organisation environnementale Recycling Netwerk Benelux : « Les chiffres du Rijkswaterstaat montrent maintenant clairement que les entreprises n’ont pas réussi à atteindre la réduction demandée des bouteilles en plastique dans les déchets sauvages. En effet, le nombre de bouteilles a même augmenté par rapport aux années de référence 2016-17. La conclusion de cette série de mesures décisives est donc que le secrétaire d’État mettra en place la législation déjà préparée et qu’il y aura une consigne sur les petites bouteilles en plastique aux Pays-Bas au début de 2021. »

Canettes

En ce qui concerne le nombre de canettes parmi les déchets, le suivi de la RWS montre une augmentation encore plus forte. « Sur la base des six mesures effectuées en 2019, le nombre moyen de canettes par point de mesure s’élève à 2 009. Cela représente une augmentation de 16 % par rapport à 2016/2017 », écrit RWS.

La volonté politique d’introduire également une consigne sur les canettes s’est renforcée l’année dernière. La Chambre des représentants a adopté deux motions (celle de Paternotte et celle de Dik-Faber) le 17 octobre 2019. La motion de Paternotte « demande au gouvernement de fixer des objectifs similaires pour les canettes d’ici l’automne 2021 ». La motion de Dik-Faber « demande au gouvernement d’initier la même trajectoire pour les canettes que celle qui a été faite pour les petites bouteilles en plastique, y compris la préparation de mesures légales pour l’introduction d’une consigne d’ici 2022 ».

« Le rapport de la RWS montre qu’il y a deux fois plus de canettes que de bouteilles dans les déchets sauvages. 78 % des Néerlandais et la quasi-totalité des municipalités néerlandaises souhaitent également une consigne sur les canettes. Nous demandons au gouvernement et à la Chambre basse de prendre une décision finale pour introduire une consigne sur les canettes également à court terme. Nous demandons au monde des affaires néerlandais de soutenir les politiciens dans cette démarche », a déclaré Recycling Netwerk.

Une consultation écrite de la commission de l’économie circulaire est prévue à la Chambre basse aujourd’hui, 16 avril.

Articles connexes:

AD, Kabinet kan er niet meer omheen: statiegeld op plastic flesjes, 16 april 2020

AfvalOnline, Meer flesjes in zwerfafval: uitbreiding statiegeld dichterbij, 16 april 2020

Joop, Nog meer plastic flesjes tussen zwerfaval, statiegeld onvermijdelijk, 16 april 2020

Het Parool, Na analyse van zwerfafval lijkt statiegeld op plastic flesjes onvermijdelijk, 17 april 2020

Distrifood, Statiegeld op kleine flesjes lijkt onvermijdelijk, 20 april 2020

Balises associées

Plus d‘articles sur ce sujet

[Position paper] On the road to ambitious Deposit Return Systems all over Europe

[Position paper] On the road to ambitious Deposit Return Systems all over Europe

While the general ambitions of the Packaging and Packaging Waste Regulation (PPWR), especially regarding the reuse targets, have been largely watered down by industry lobbies, we do still welcome the direction given to DRS in the new revision of the PPWR. With this joint letter – signed by 50 European organizations – we comment on the regulation, which consecrates DRS as a solution to increase selective collection, foster reuse

read more