Recycling Netwerk demande l’introduction de la consigne en Flandre

by Rob Buurman | 17 août 2017

« Le recyclage en Flandre ne s’améliorera que si, dans le même temps, les bouteilles et les canettes en PET sont retirées du sac PMD et recyclées jusqu’à 98 % via la consigne, comme en Allemagne. » C’est ce qu’affirme Rob Buurman, directeur de Recycling Netwerk, une coalition d’organisations environnementales.

Reportage VTM-Nieuws

https://nieuws.vtm.be/binnenland/voer-statiegeld-op-pet-fles-en-blikjes

Rob Buurman : « Pour un environnement propre, il est essentiel que toutes les bouteilles en PET soient recyclées et non abandonnées dans la nature comme des déchets. Grâce aux consignes, qui permettent aux clients de récupérer leur caution de 0,25 euro lorsqu’ils rapportent les bouteilles au magasin, plus de 98 % des bouteilles en plastique PET sont recyclées en Allemagne.

« Avec le sac bleu en Flandre, il n’est que de 62 %. En effet, beaucoup de bouteilles et de canettes finissent dans le sac de déchets résiduels ou dans les poubelles publiques parce qu’elles sont devenues sans valeur. Ceux-ci sont ensuite brûlés dans un incinérateur de déchets. Pire encore, de nombreuses bouteilles en PET sont abandonnées dans la nature ou dans la mer. »

Avec Fost Plus qui fait pression pour un changement du contenu des sacs bleus, le moment est idéal pour sortir les bouteilles en PET. « Le gouvernement flamand et la ministre de l’environnement Joke Schauvliege (CD&V) ne doivent pas laisser la politique des déchets être entièrement dictée par l’industrie des boissons. Il est possible de mettre plusieurs types de plastiques dans le sac bleu, mais les bouteilles et les canettes en PET doivent être retirées. Si Schauvliege et le gouvernement flamand sont intelligents, ils profiteront de cet élan pour introduire un système de consigne pour toutes les bouteilles en plastique PET et les canettes », a déclaré M. Buurman.

Après tout, la consigne est le système le moins cher et le plus efficace pour résoudre le problème des canettes et des bouteilles dans les rues et dans la nature. Le système est bon marché : son coût s’élève à environ 1 centime d’euro par récipient de boisson, selon des données allemandes et norvégiennes. « En Allemagne, il n’y a presque pas de bouteilles ou de canettes vides dans les rues. La situation est très différente en Flandre, où le coût du nettoyage des déchets sauvages monte en flèche : 103 millions d’euros par an », explique M. Buurman.

Reportage VRT News

http://deredactie.be/cm/vrtnieuws/videozone/programmas/journaal/2.51429?video=1.3045719

 

Balises associées

Plus d‘articles sur ce sujet

[Position paper] On the road to ambitious Deposit Return Systems all over Europe

[Position paper] On the road to ambitious Deposit Return Systems all over Europe

While the general ambitions of the Packaging and Packaging Waste Regulation (PPWR), especially regarding the reuse targets, have been largely watered down by industry lobbies, we do still welcome the direction given to DRS in the new revision of the PPWR. With this joint letter – signed by 50 European organizations – we comment on the regulation, which consecrates DRS as a solution to increase selective collection, foster reuse

read more